Logo Agirpourlegalite.fr

Les avantages du testament notaire

Le droit français ne reconnaît comme valides que deux types de testaments, le testament olographe et le testament notaire.


Le testament olographe est un testament manuscrit, entièrement rédigé de la main de celui qui désire disposer de ses biens à son décès. Il est certes aisé à rédiger, puisqu’il suffit de disposer d’un papier et d’un stylo, mais vulnérable : le testament olographe est généralement conservé dans les papiers du défunt, et il suffit qu’une personne indélicate le subtilise pour qu’il ne puisse en être fait état ; une telle indélicatesse est couramment observée lorsque la personne qui découvre le décès est un proche qui s’estime injustement défavorisé par les dispositions testamentaires. Le testament olographe peut également être attaqué par un héritier présomptif, qui peut tenter de s’appuyer sur un vice de forme ou sur une éventuelle absence de lucidité de son rédacteur.

Le testament notaire est en revanche conservé de façon sécurisée : il ne peut disparaître. Le notaire est par ailleurs la caution juridique de ce testament, et il s’assure que celui-ci respecte bien les dispositions légales (notamment les parts réservataires des descendants directs).


Dans quel cas faire appel à un notaire pour son testament ?



Toute personne disposant d’un patrimoine est libre de tester. Il est particulièrement judicieux de le faire devant notaire lorsque l’on désire avantager l’un de ses descendants par rapport aux autres (dans la limite bien entendue des parts réservataires) : le notaire s’assurera de la légalité du testament, et cela évitera bien des contestations ultérieures des autres enfants ! Le recours au notaire est également conseillé lorsque l’on veut prendre des dispositions particulières, par exemple si l'on souhaite régler soi-même la dévolution des biens (en procédant à une répartition telle que le legs de sa résidence principale à un des enfants et celui de biens meubles aux autres).